Jumeaux

Vous incarnez un jumeau séparé de son semblable à la naissance. Destiné à vivre isolé, saurez vous découvrir pourquoi?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Death Apfelbaum - Professeur de philosophie

Aller en bas 
AuteurMessage
Death Apfelbaum
Professeur de philosophie
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 11:53

Nom : Apfelbaum

Prénom : Death

Age : 31 ans

Profession : Professeur de philosophie

Description physique : Death est un joli petit bout de femme de 1m71, aux yeux aussi ténébreux que l’est sa longue et abondante chevelure noir de jais. Sa peau laiteuse est mise en valeur par des vêtements et du maquillage exclusivement noirs, ce qui lui donne un air étrange et parfois inquiétant. Elle possède un petit tatouage au coin de son œil droit… Certains y voient une larme symbolique, d’autres une connotation plus mystique… Mais si vous voulez vraiment la vérité, il faudra le lui demander en personne !
Malgré ses 31 ans, Death semble n’en avoir qu’une petite vingtaine… Son corps est fin, tout en rondeur… Elle est ce que l’on pourrait appeler une jolie femme, au charme mystérieusement envoûtant.

Description morale : Malgré un air joyeux et serein, Death est une tourmentée. Il en ressort une certaine forme de nihilisme dans ses rapports avec les gens, n’hésitant pas à créer des débuts de conflit la ou les gens ne penseraient pas à en créer eux-mêmes.
Une chose que l’on ne peut toutefois lui denier, c’est son calme en toute circonstance. Vous ne la verrez jamais en colère, cette dernière préférant se traduire au travers du nihilisme cité un peu plus haut…

Histoire : En cette fin d’après midi d’automne frissonnant de l’année 2041, Une petite fille s’éveille à la vie. Etonnement, pas un cri ne sort de sa bouche lorsqu’elle est brutalement arrachée à la douce et réconfortante chaleur de l’antre maternel… Malgré les petites fessées qu’elle reçoit, elle demeure aussi muette que le silence. Pourtant, lorsque le médecin lui fait subir un rapide examen, le nouveau-né se révéla être en parfaite santé… Il se permit même un semblant de sourire facétieux, comme pour dire à ceux qui l’avaient aidé à venir au monde « Je vous ai bien eu ! »

Ainsi, Death fit-elle son entrée dans le monde.

Dans la hiérarchie familiale, Death était précédée de deux aînés… Une fille et un garçon, qui avaient déjà une douzaine d’années lorsque Death rejoignit le cercle familial. Son arrivée fut ressentie de manière quelque peu différente par ses deux aînés. Autant son frère apprécia t’il très rapidement la présence de Death, autant sa sœur vit cette dernière comme un parasite qui n’aurait jamais du être enfanté par leurs parents.

En effet… A l’inverse de son Frère, sa soeur aînée ressentie la venue de cette petite sœur comme une intrusion. Sans aller jusqu’à dire qu’elle la détestait, elle n’aimait pas Death… Et celle-ci, malgré son tout jeune âge, le ressentait parfois très cruellement dans certaines de ses paroles ou bien encore de ses actes à son encontre. Mais du haut de sa faible compréhension des sentiments humains, Death n’en voulait pourtant absolument pas à sa grande soeur d’être ainsi avec elle.
Après tout, elle aimait tout autant son grand frère… Que sa grande sœur…

Lorsque la petite fille eue six ans, un drame frappa sa famille de plein fouet. Death fut profondément marquer par ce terrible évènement, et chercha réconfort auprès de sa soeur qui, comme il fallait s’y attendre, ne répondit pas à ses multiples appels au secours. Celle-ci se détacha encore plus de Death et de ses parents, lorsqu’elle quitta la maison familiale afin de poursuivre ses études.
Death resta donc seule avec ses parents, qui eux-même la repoussèrent peu a peu de manière insidieusement douloureuse. Un an plus tard, les parents de Death éloignèrent celle-ci de la demeure familiale en l’envoyant dans un pensionnat ou elle allait rester jusqu’à ses dix-huit ans…

Ainsi abandonnée de tous, Death se replia lentement mais sûrement sur elle-même, finissant, dans une sordide réflexion, par se convaincre que tout ce qu’il venait de se passé depuis un an était entièrement de sa faute.
La vie au pensionnat du lac argenté (nommée ainsi car le lac qui lui faisait face se trouvait être tapissée de minerai d’argent qui donnait parfois à sa surface ce scintillement argenté) n’était pas désagréable a vrai dire… Le cadre était fort appréciable, le personnel enseignant plutôt gentil, même si comme partout il y en avait certain qui n’attirait guère la sympathie… Mais les premières années, Death ne sut pas profiter de ces conditions de vie agréable, tant son sentiment de culpabilité était fort. Refusant tout contact autre que ceux que lui obligeaient les cours et la vie en communauté, Death n’eu pas d’ami durant toute son enfance, et la seule personne un tant soit peu proche d’elle fut sa camarade chambre qui, malgré tout, ne devint jamais une véritable amie.
Les premières années, la jeune fille retourna régulièrement chez ses parents : Vacances, fêtes… Mais l’ambiance à la maison était toujours froide, indifférente… Ses parents ne lui adressaient que très épisodiquement la parole, et toujours avec un sentiment de gêne palpable. Leurs rapports devinrent de plus en plus une parodie de ce qu’il aurait du être, ce qui conduisit finalement Death à ne plus rentrer chez elle et à demeurer au pensionnat durant ses vacances. Ses parents ne réagirent même pas, blessant encore plus la toute jeune fille qui sentit sa culpabilité monter d’un cran supplémentaire.
La vie au pensionnat ne lui était toutefois pas désagréable, et elle y passa une enfance et une adolescence plutôt correcte à défaut d’être pleinement heureuse.

Vers l’âge de seize ans, Une maladie se déclara chez la jeune fille… D’après les médecins, c’était un défaut génétique très rare qui empêchait la mélanine de se produire à un rythme régulier, ce qui occasionna pour Death un taux de mélanine très largement plus bas que la moyenne normale. Le rosé de sa peau devint alors au fil des mois blafard, et au final son épiderme prit une teinte blanchâtre qui la distingua rapidement des autres jeunes filles de son âge. Associé à la couleur monochromatique de sa garde robe et de son maquillage qui n’étaient constituée que de noir sans la moindre once de couleur, Death effraya…
Certains la surnommèrent la vampire et, même si elle n’en laissa jamais rien paraître, cela la blessa tout aussi cruellement que l’attitude de sa famille à son encontre…

Dix-huit ans… Death quitta définitivement ce qui avait fini par devenir son second foyer, et rejoignit une prestigieuse faculté afin d’y poursuivre des études de psychologie. Ce furent des années sans réels problèmes même si, la encore, son apparence fut sujette à bien des craintes et autres ragots sur son compte. Mais après une année difficile, Death avait fini par assumer pleinement son état et désormais elle se moquait bien de ce que l’on pouvait dire sur son compte.

Dix années s’écoulèrent… Après avoir brillamment terminer ses études de psychologie avec le titre honorable de major de sa promotion, Death se lança dans l’éducation nationale et devint, tout aussi brillamment, professeur de philosophie. Malheureusement, son apparence joua contre elle la encore, et durant des années elle dut se contenter de remplacement ici et la, dans l’attente d’une hypothétique titularisation qu’elle désespérait de voir se concrétiser un jour. Pourtant, loin de prêter attention à sa peau laiteuse et a sa monochromie désormais récurrente, les élèves l’aimaient bien. Ses cours étaient amusant, ludique… Bien loin de ces ennuyeux professeurs qui confondaient philosophie et somnifère, elle démontrait avec brio que la philosophie pouvait aussi se révéler être une chose concrètement passionnante.
Mais hélas…Mille fois hélas pour Cette pauvre Death, elle avait le malheur de ne pas entrer dans le cadre de la normalité que recherchait avant toute chose la société de ce vingt-et-unième siècle…
Elle désespérait donc de ne jamais obtenir sa titularisation, lorsqu’un jour, en parcourant le journal officiel de l’éducation nationale, elle tomba sur une offre de poste qui lui parut très intéressante. L’annonce disait que le poste à pourvoir était pourvu d’une titularisation immédiate, et que le salaire en était très conséquent car le poste en question se trouvait dans un endroit absolument éloigner de tout. C’était, selon l’annonce, un poste dans un établissement privé, et pour déposer sa candidature il fallait envoyer un dossier à la directrice qui se nommait… mademoiselle Pomme Cracknet !

La jeune femme se constitua donc un dossier avec toutes ses références professionnelles, et elles étaient nombreuses après presque dix années de remplacement à droite et à gauche… Elle avait même travaillé dans son ancien et prestigieux pensionnat durant presque deux années, et envoya le tout à l’adresse indiquée dans le journal officiel.
Un peu moins d’un mois plus tard, Death reçut une réponse officielle lui annonçant que le poste lui avait été attribué à la vue de l’excellence de ses références, et qu’elle devait se rendre à l’adresse indiquée sur le courrier d’ici à trois semaines, afin de prendre ses fonctions.

Cette nouvelle la fit sourire… Enfin…

Signe particulier : Appelle souvent Pomme par le terme de nee-chan, ou bien encore Pomme-nee-chan…

_________________
« Entre la lumière et les ténèbres, existe un équilibre. Fragile, délicat… chancelant sur lui-même, il oscille doucement dans le cœur humain… Attentif à la moindre brise qui lui fera choisir sa voie, il s’abandonne doucement à nos moindres désirs… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Grande Manitou
avatar

Nombre de messages : 164
Localisation : Chambre de Pomme
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 13:17

Bon, je t'ai déjà rapidement dit ce que j'en pensais, c'est à dire, que du bien Wink

_________________
Pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minimoi6.forumactif.com
Andrew
Médecin de la capsule
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Chambre d'Andrew
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 16:04

Bienvenue, collègue ! =D (faudrait penser à te faire un rang ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duality
Bipolaire ou schizophrène?
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Au creux de mes pensées vagabondes...
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 18:15

Bonne idée le rang... je crois qu'elle apprécierait beaucoup le fait de ne pas se voir traiter pareillement à la piétaille estudiantine que nous sommes... Razz

_________________
«Tout être à son semblable… Certains vont passer leur vie à le recherché, tandis que d’autres ne verront même pas qu’il est tout près d’eux, à quelques pas… Et moi... Je demeure seule… Incomplète… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew
Médecin de la capsule
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Chambre d'Andrew
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 18:56

Voilà qui est fait. =) Bienvenue, donc, chère Professeur de philosophie !

Je me suis ajoutée un rang aussi mais la liste de mes troubles psychotiques me manque... =(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duality
Bipolaire ou schizophrène?
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Au creux de mes pensées vagabondes...
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Mer 19 Avr à 19:42

Je te prêterais les miens de troubles si tu veux... I love you

Pourquoi pas le soir, lorsque nous pourrons enfin être seul tous les deux mon doc'ounet d'amour à moi... Razz

_________________
«Tout être à son semblable… Certains vont passer leur vie à le recherché, tandis que d’autres ne verront même pas qu’il est tout près d’eux, à quelques pas… Et moi... Je demeure seule… Incomplète… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Death Apfelbaum
Professeur de philosophie
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Jeu 20 Avr à 1:01

Merci pour le rang, c'est drolement sympa... Smile

Alors oui, fini les vacances... Les cours vont bientôt commencer, soyez tous présent sinon... Direction le bureau de la directrice... Twisted Evil

_________________
« Entre la lumière et les ténèbres, existe un équilibre. Fragile, délicat… chancelant sur lui-même, il oscille doucement dans le cœur humain… Attentif à la moindre brise qui lui fera choisir sa voie, il s’abandonne doucement à nos moindres désirs… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseweiss
A l'orée de la psychose...
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   Jeu 20 Avr à 21:25

Ah ! super un prof !!!
bienvenuuuue !!!

Mr. Green

_________________
raaah mais qu'est-ce que je fais ici ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Death Apfelbaum - Professeur de philosophie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Death Apfelbaum - Professeur de philosophie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Binns
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Commande Death at Koten
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Cities of Death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jumeaux :: Vos personnages-
Sauter vers: